Foire aux questions amorçoir UFISHPRO

Résolvez vos doutes sur l’amorçoir UFISHPRO et découvrez comment faire mordre les poissons à vos hameçons pour une journée de pêche réussie.

Pourquoi est-il important d’utiliser un amorçoir de pêche depuis une embarcation ?

Quand on va à la pêche, on espère ne pas perdre la journée et rentrer au port avec des captures qui permettent de se réjouir.

Mais la mer est très vaste et il n’est pas facile depuis le bateau d’attirer les captures souhaitées uniquement avec l’appât de nos hameçons. C’est pourquoi, pour attirer les poissons, il est courant d’utiliser la technique d’amorçage ou du broumé.

Les éléments utilisés pour l’amorçage sont deux : un amorçoir et la pâte amorce qui est introduite à l’intérieur. L’huile dégagée par le poisson broyé attire les poissons, qui sont capables de détecter les odeurs et saveurs des particules dissoutes dans l’eau, même à grande distance.

L’amorçoir pend du bateau, juste à côté du gréement, à la profondeur où les espèces à capturer vivent. La libération de la pâte amorce dégage un nuage de particules qui attirent à la fois les espèces souhaitées et les menés, ces petits poissons appâts qui, à leur tour, font s’approcher les gros prédateurs.

Pâte d’amorçage

Comment remplir l’amorçoir de pâte amorce ?

Il existe différents types de pâtes en pots disponibles dans les magasins spécialisés, à base de restes de poissons, par exemple d’anchois écrasés.

Utilisez une petite pelle pour remplir l’amorçoir proprement, sans salir le pont du navire.

Veillez à ne pas trop remplir l’amorçoir pour faciliter la course du piston et le travail de l’amorçoir.

Quelle est la durée de conservation de la pâte dans l’amorçoir UFISHPRO ?

Contrairement à d’autres systèmes de broumé, l’amorçoir UFISHPRO permet de réduire la quantité de pâte d’amorce nécessaire, avec l’économie que cela implique au bout d’un an. Les amorçoirs maison et autres appareils perdent de la pâte avant même de les avoir installés à côté des hameçons. Lors des essais effectués, nous avons constaté qu’une seule charge peut durer pratiquement toute une matinée, ce qui présente deux avantages : éviter de monter et de descendre constamment l’amorçoir et une économie de pâte qui, au bout de l’année, peut s’avérer considérable.

Si votre embarcation dispose d’une sonde, vous pouvez vérifier si l’amorçoir continue à brouméger ou si l’appât est terminé.
À noter que si, après avoir sorti l’amorçoir de l’eau, il reste encore de la pâte à l’intérieur, vous pouvez la mélanger avec celle du seau et la réutiliser la prochaine fois que vous irez à la pêche.

Entretien et maintenance

Comment prolonger la durée de vie de mon amorçoir ?

Pour prolonger la durée de vie de votre amorçoir, veillez à ne pas le perdre dans l’eau et à le manipuler avec précaution. Le matériau dont il est fait et sa forme en font un produit très résistant, mais pour le conserver pratiquement comme le premier jour, voici quelques petits conseils :

Veillez à ce que le filetage du couvercle supérieur soit bien propre et fermez correctement le couvercle avant d’introduire l’amorçoir dans l’eau, pour éviter de le perdre. Ce couvercle fileté peut s’avérer un peu difficile à fermer, mais il est très important de le faire correctement pour éviter qu’il ne s’ouvre dans l’eau.
Veillez à ce qu’il ne heurte pas le fond et qu’il ne se coince pas dans les rochers. Il est fait d’un matériau très résistant, mais il est préférable de ne pas le heurter contre les rochers pour ne pas altérer son fonctionnement.

Nettoyez-le bien avant de le ranger. Une fois hors de l’eau, vérifiez s’il reste de la pâte à l’intérieur et récupérez-la, le cas échéant, pour l’utiliser un autre jour. Ensuite, introduisez l’amorçoir dans l’eau, en saisissant fortement la tige à l’extrémité de l’anneau de levage, et secouez-le sur la surface pour faciliter la sortie des restes. De même que vous faites avec le reste de votre équipement de pêche (cannes, moulinets…), rincez-le à l’eau claire avant de le ranger.

Utilisation de l’amorçoir

Comment et pourquoi plomber l’amorçoir ?

Plusieurs formes de plombage sont possibles, afin que vous puissiez adapter l’amorçage aux conditions de la journée, aux différentes marées et vagues, au lieu de pêche …
Il est important d’utiliser des poids à l’intérieur du piston pour s’assurer que l’amorçoir reste bien en place, sous le bateau, et que le piston fonctionne correctement, de sorte que l’expulsion de la pâte soit automatique et constante et non compacte.

Vous pouvez également munir de poids le couvercle inférieur ou l’enlever (veillez à bien le ranger pour ne pas le perdre) et accrocher des poids à l’anneau inférieur. Tout dépendra de vos besoins et de vos préférences.

Vous pouvez ranger les poids dans le coffre intérieur, ainsi que le couvercle inférieur, jusqu’à votre prochaine partie de pêche.

Où et comment fixer l’amorçoir à l’embarcation ?

Il est préférable de lancer l’amorçoir à tribord ou bâbord. À l’aide d’une corde pas très épaisse, attachez l’une des extrémités à l’anneau supérieur et l’autre au bateau, pour empêcher que l’amorçoir ne soit entraîné loin du gréement.

Veillez à ne pas coincer le gréement dans la corde de l’amorçoir.

Comment régler la production de pâte ?

L’amorçoir est muni de deux leviers, qui peuvent être activés avec les deux mains.

Position 0 : permet de fermer complètement les rainures latérales de l’amorçoir, pour un remplissage propre. Une fois rempli de pâte, vous pouvez placer l’amorçoir, déjà attaché, sur le bord du bateau, sélectionner l’ouverture souhaitée et le lancer à la mer.

Positions 1 à 3 :permet d’adapter l’ouverture à votre mode d’amorçage, pour une moindre production de pâte prolongée dans le temps, ou pour amorcer rapidement. Essayez plusieurs fois et placez les leviers à votre guise.

Comment faire en sorte que la production de pâte soit constante et automatique ?

Pour que la production de pâte soit constante, uniforme et automatique, profitez du mouvement des vagues, grâce au piston qui se trouve à l’intérieur de l’amorçoir.
L’entrée et la sortie d’eau provoquées par la montée et la descente du piston (effet d’aspiration) favorisent le mouvement de la pâte à l’intérieur, l’empêchant de se compacter et de s’agglomérer, facilitant ainsi sa sortie.
La pâte ne commence à sortir que lorsque l’amorçoir est fixé à la profondeur souhaitée, pour éviter sa perte pendant la descente. Une fois attaché au bateau, le piston commence à se déplacer, en pulvérisant la pâte et en lançant la nébuleuse de particules d’appât à une plus grande distance, augmentant ainsi la possibilité d’atteindre un plus grand nombre de proies.

Scroll Up